Des huîtres pour les fêtes mais pas n'importe lesquelles !


18 Dec
18Dec

Star des repas de fête, l'huître est extrêmement riche en nutriments et oligo-éléments, essentiels aux réactions enzymatiques et au métabolisme des hormones. 

Petit aperçu de sa composition :

  • Vitamine B12 ayant un rôle, entre autres, dans le métabolisme des acides aminés, des acides nucléiques, des neuromédiateurs et intervient dans la division cellulaire.
  • Zinc dont le champ d'action est aussi multiple. Il intervient entre autres, dans la synthèse des protéines, dans l'activation des hormones, dans la régulation de la production des lymphocytes (en tant que cofacteur) au niveau du thymus, dans la lutte contre l'oxydation de la peau et des phanères (ongles, poils) etc.
  • Magnésium joue un rôle important au niveau cérébral. Lorsqu'il est associé au potassium, également présent en bonne quantité dans l'huître, il permet l'apaisement du système nerveux et favorise la conduction nerveuse, il intervient dans les processus inflammatoires en limitant l'oxydation et en agissant sur l'immunité etc. 
  • Iode essentiel dans la synthèse des hormones thyroïdiennes (T3, T4).
  • Sélénium antioxydant qui joue, entre autres, un rôle dans la conversion de la T4 en T3 active.

Par conséquent, pour profiter pleinement de ses bienfaits on la choisira idéalement biologique ou naturelle plutôt que triploïde. Et surtout, on veillera à ce qu'elle soit née en mer. En effet, le label bio ne garantit pas forcément un élevage en mer.

Qu'est-ce qu'une huître triploïde ?

Connue sous le nom "d'huître 4 saisons" l'huître triploïde est transformée pour pouvoir être vendue tout au long de l'année. En effet, elle est composée de trois groupes chromosomes au lieu de deux chez l'huître naturelle dite diploïde

C'est par l'accouplement d'une huître diploïde avec une huître mâle tétraploïdes, elle-même issue du croisement huître triploïde + huître naturelle, que l'huître triploïde voit le jour dans une écloserie et non en mer. 

En tant qu'organisme vivant modifié (OVM), l'huître triploïde ne produit pas de gamètes c'est pourquoi elle n'est jamais laiteuse car stérile. Par conséquent, cela lui permet d'être consommée durant l'été. En outre dans le cycle naturel de l'huître, la période estivale est synonyme de reproduction ce qui explique sa laitance car elle produit davantage de gamètes, ce qui peut déplaire au consommateur.

La vente d'huîtres hors saison a un réel impact sur l'environnement naturel qui fait face à plusieurs risques :

  • stérilisation du milieu via l'arrivée des huîtres mâles tétraploïdes 
  • fragilisation des huîtres et développement des maladies
  • mortalité ostréicole

La nature étant bien faite, pour profiter pleinement des bienfaits des huîtres et préserver leur environnement adoptez le même réflexe que pour votre consommation de fruits et de légumes : privilégiez un produit biologique, locale et de saison

Une huître naturelle se cultive sur trois ans contre deux ans pour l'huître triploïde, et se consomme plutôt les mois en "R" c'est-à-dire de septembre à avril.

N.B. : l'étiquetage n'étant pas obligatoire, pensez à vérifier la mention biologique ou "nées en mer".

"les écloseries tendent à détruire le captage naturel et font entrer l'ostréiculture dans un cercle vicieux qui pousse chacun à produire plus, plus vite et à moindre coût. L'huître triploïde est au coeur de ce système" L'huître triploïde, authentiquement artificielle

Pour en savoir plus :

L'huître bio n'est pas triploïde, un article à lire sur Reporterre.net

L'huître triploïde, authentiquement artificielle, un documentaire signé La Laverie production.