L'alimentation au rythme de la lune


26 Dec
26Dec

Pendant certaines phases de la lune, dont la Nouvelle Lune et la Pleine Lune, le corps éliminerait plus facilement ses toxines. En agissant sur nos fluides corporels, le rayonnement lunaire favoriserait :⁣
🌚la circulation de nos humeurs (sang, lymphe, sérum...),
🌚le drainage hépatique⁣,
🌚le fonctionnement rénal⁣.

À l'image de la mer et de l'océan, nous sommes donc réceptifs aux fluctuations lunaires. C'est pourquoi en ce jour de Pleine Lune, la monodiète peut être intéressante car elle viendrait potentialiser les effets de son rayonnement. Idéalement, la monodiète se ferait sur 3 jours (la veille, le jour et le lendemain de Pleine Lune). ⁣

Comment se déroule une monodiète et quels en sont les bénéfices ? Sur une ou trois journées (voire plus), un seul type d'aliment de saison est consommé à volonté et sous toutes ses formes. Il peut être consommé cuit, cru ou les deux selon l'état de ton système digestif. En assaisonnement on pense par exemple aux herbes aromatiques (thym, persil, estragon, laurier, sauge, romarin selon la saison...). La monodiète offre à l'organisme une pause digestive lui permettant de se nettoyer et de s'auto-régénérer. Il est donc essentiel de bien s'hydrater afin de favoriser l'élimination des déchets.

Pour en savoir plus et découvrir ce qui vous correspond le mieux, n'hésitez pas à consulter un-e naturopathe.

Surtout, n'oubliez pas qu'il est important d'écouter ses ressentis. En effet, la monodiète peut ne pas vous convenir. Un repos digestif est possible autrement ⁣:
🥕en mangeant léger et simple (pas d'associations alimentaires complexes qui vont fatiguer l'organisme)⁣
🥕 Et on n'oublie pas de s'hydrater suffisamment. ⁣

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.